RMC Les Meilleurs Artisans de France

LES FINALISTES MÉTIER MAÇONNERIE


RENAUD ALFARO

Son BAC PRO "Prothésiste Dentaire" en poche, Renaud se rend compte qu'il veut faire le même métier que son père, son grand-père et arrière-grand-père : Maçon. Mr Tardieu, son professeur de CAP "Maçonnerie" au CFA de Montpellier l'inscrit en 2016 au concours du "Meilleur Apprenti de France", dont il remporte la médaille d'or. Il complète sa formation par un CAP "Carreleur Mosaïste", au cours de laquelle il travaille pour la Principauté de Monaco aux côtés du Meilleur Ouvrier de France, David Dalichoux. Il obtiendra ensuite un diplôme en "Restauration du Patrimoine". A 23 ans, il reprend aux côtés de son père, l'entreprise familiale créée en 1933.

EMILIEN COUVERT

Emilien COUVERT, artisan maçon depuis 3 générations. A la suite de ses études, un bac STI Génie civil et un BTS B TIMENT, il rejoint l’entreprise familiale. Au bout de quelques années, il quitte l’entreprise familiale pour se mettre à son compte en entreprise individuelle pendant 5 ans. Aujourd’hui, de retour dans l’entreprise familiale, pour laquelle il a repris la gestion depuis plusieurs mois.

JEAN-FRANÇOIS DAVILLE

Jean-François DAVILLE a 30 ans et réside à St-Raphaël. Très jeune, c’est en regardant travailler son père qu’il a voulu devenir maçon. Formé « sur le tas », il a travaillé pour devenir l’entrepreneur accompli qu’il est aujourd’hui. Il a fait ses premiers chantiers à l’âge de 14 ans et a créé sa propre entreprise à 18 ans. Désireux de développer ses compétences, ce Lorrain d’origine s’est installé à St-Raphaël où son entreprise est en plein essor. Travaillant avec passion sur chacun de ses chantiers, il a diriger jusqu’a 12 employés. PDG du Groupe Daville, il est déterminé à mener sa carrière le plus loin possible, le décès de son père, survenu juste avant l’annonce de sa qualification au concours, le motive encore davantage pour devenir le Meilleur Artisan de France.

FRANÇOIS DESDOUITS

François Desdouits, 24 ans, vit à Courtomer, un petit village de l’Orne en Normandie. François a commencé la maçonnerie à l’âge de 15 ans. Il a obtenu un CAP maçonnerie et un BP maçonnerie en apprentissage. Il s’est installé à son compte en septembre 2020 après avoir été 4 ans en apprentissage et 3 ans en salariat, où il a pu, durant ses 7 années, travailler pour différentes entreprises et aiguiser ses connaissances du métier. Ce jeune normand a toujours eu une très grande détermination et la volonté d’apprendre par lui-même, c’est pour cela qu’il a pu se lancer dans des projets ambitieux comme la rénovation complète d’une longère en pierre pour sa sœur en 2017. Ce projet a confirmé son ambition de travailler pour lui, et de se lancer dans l’entreprenariat. Pouvoir pratiquer ce métier est une victoire pour François, ses chances d’exercer un métier physique comme la maçonnerie étaient compromises dû à une maladie infectieuse à l’âge de 10 ans, dont il est ressorti miraculeusement sans séquelle. Aujourd’hui c’est une revanche sur la vie qu’il prend grâce à sa passion pour le métier de maçon.

AURÉLIEN KANEL

En sortant de troisième, Aurélien Kanel s’est dirigé vers un CAP en maçonnerie mais pas dans un lycée traditionnel. Il a préféré aller chez les Compagnons du Devoir pour leurs valeurs. Une fois ce diplôme obtenu, il est parti sur le tour de France pendant quelques années découvrant ainsi plusieurs villes et différents savoir-faire. Après avoir décroché son Brevet Professionnel, il a été embauché dans une entreprise de restauration du bâti ancien, la partie préférée de son métier. Il y a beaucoup appris, son patron ayant à cœur de lui transmettre son savoir avant son départ en retraite. Toutes ces années lui ont donné envie de créer sa propre entreprise et en 2019, il a décidé de se lancer. Depuis deux ans les chantiers se succèdent et il songe à transmettre le métier à son tour.

MARC NICKEL

NICKEL Marc né le 14 février 1973 a Créhange en Moselle. Fils et petit-fils d’une lignée de 3ème génération de maçon, tombé comme Obélix dans la marmite des sont plus jeune âge. Il a commencé sa formation en tant qu’apprentis à ses 15 ans dans l’entreprise familiale de son père. En 1991 pour sa dernière année d’apprentissage il travaillait chez Montcocol entreprise d’ouvrage d’art (pont). Après le service militaire il est parti travailler en Allemagne pendant plus de 12 ans. Il a commencé en tant que maçon et est très vite passé chef de chantier chez BREYER Rupert. Après avoir construit sa propre maison, il se décide de créer sa propre entreprise CONSTRUCTION NICKEL en avril 2007. Petite entreprise avec Marc, un salarié et un apprenti.