Les Meilleurs Artisans de France RMC

Les finalistes 2022 : Plâtrerie

David BITZBERGER

Ce n’est pas par hasard que David a commencé le métier de plâtrier. Son père ayant une entreprise de plâtrerie, il décide de réaliser son apprentissage dans l’entreprise familiale ainsi que chez les compagnons du devoir à Strasbourg. CAP en poche, David se lance dans l’aventure du tour de France, il passe par Angoulême, Reims et Nantes où il se perfectionne dans différentes facettes du métier (Staff, plâtre tradi et placo). Pour diverses raisons, il stoppe son tour de France mais poursuit son perfectionnement par une formation CAP Staffeur sur Lyon. David s’engage alors à 19 ans au Concours Worldskills, après des sélections régionales réussies, il obtient son billet pour les Nationales à Poitiers où il finit premier face à une dizaine de candidats. Commence alors une longue préparation en vue des finales internationales de Séoul en septembre 2001. Là aussi, David sait se distinguer et finit sur la première marche du podium. De retour en France, il s’inscrit au Brevet Professionnel Plâtrier et l’obtient en 2003. Afin de reprendre l’entreprise familiale, David s’inscrit à l’école supérieure des jeunes dirigeants du Bâtiment (ESJDB) en 2005. En parallèle il s’engage dans la corporation des plâtriers du Haut-Rhin dont il est le président depuis 2011, David s’engage dans différents mandats au sein de la FFB 68 et à l’Union nationale du plâtre et de l’isolation. David a maintenant repris l’entreprise de 18 salariés avec son frère Stéphane et a à cœur de former régulièrement des apprentis . 

Pascal BLACHE

Pascal, né Parisien, c’est un informaticien qui a grandi dans le Sud et qui se passionne pour le BTP il y a 25 ans, du jour au lendemain, grâce à un ami Artisan qui a juste besoin d’un coup de main pour 1 mois le temps de s’organiser et trouver un nouveau collègue de travail… Résultat ? des années d’expériences diverses dans l’Artisanat se sont écoulées pendant lesquelles Pascal a fait Chef d’équipe Maçon sur les ponts à l’international ou de la Charpente traditionnelle, Couvreur, Carreleur, de l’électricité ou encore de la plomberie… et tout un tas de petites notions toujours liées au monde de l’Artisanat . Il y a 12 ans, il décide enfin de se mettre à son compte en Bretagne en tant que Plaquiste Peintre Jointoyeur car ce sont 3 métiers liés par un même état d’esprit de finisseur et Pascal aime les détails, il aime même les partager avec ses clients en les coachant aussi. Pour lui, l'Artisan de demain est un formateur, un expert de son métier qui doit savoir faire de la pédagogie professionnelle pour faire face aux nouveaux enjeux du marché. D’où son idée de partager son expérience sur internet pour faire connaître les bonnes pratiques du métier et inciter les gens à venir prendre plaisir comme lui dans les métiers du Bâtiment ; il veut créer le Wikipédia du BTP en vidéo. Dans cette envie d’apprendre il passe énormément de temps à se former et s’informer, entre stages d'habilitations professionnelles et concours métiers comme les Meilleurs Ouvriers de France ou Les Meilleurs Artisans de France RMC. Il est en quête de progression et d’excellence pour le plaisir ensuite de transmettre des valeurs et des informations qui seront le pilier d’une nouvelle génération de passionnés comme lui… Et la boucle sera bouclée ! L’Expérience ça se vit sur le chantier et c’est fait pour être partager ! 

Marco DOS SANTOS

Marco Dos Santos, gérant de la SASU MDS TRAVAUX a commencé dans le secteur de la plâtrerie à l’âge de 20 ans. Autodidacte, son envie d’apprendre et son caractère perfectionniste lui ont très vite permis de comprendre les rudiments du métier de plaquiste. Il a travaillé comme intérimaire pendant 3 ans tout en continuant à se former, avant d’être embauché comme plaquiste confirmé en 2007. Après plusieurs années comme salarié, il change de statut en 2014 et devient auto-entrepreneur. En 2019, Marco crée la SASU MDS TRAVAUX. Il embauche son premier salarié en septembre 2020 et devant la croissance de l’activité, il recrute 3 salariés supplémentaires et prend son premier apprenti entre 2021 et 2022. 

Alexis FERNANDES

Quand certains cherchent leur voie sans arriver à la trouver Alexis a trouvé sa voie sans avoir à la chercher. Ici pas d'acte divin, son père était Plâtrier Peintre. Souhaitant pour son fils un tout autre destin, ce dernier lui fit partager son quotidien, pensant éveiller en lui un intérêt éteint pour des études sans fin… Mais vous devez vous en douter, c'est sous la poussière de gypse qu'il a trouvé sa voie : il aura de la peinture dans les cheveux, des plans dans une main et un pinceau dans l'autre : il sera plâtrier peintre. C’est au côté de son géniteur qui devint son patron et son mentor qu’Alexis a appris le métier. Le décès soudain de son père l’a amené à exercer son art auprès d’autres artisans, avant que l’envie d’entreprendre germe dans son esprit. Et depuis 6 mois, Alexis définit des volumes, mets de la couleur sur les murs et chaque soir de ses cheveux, il retire la peinture. Souhaitons-lui bonne chance et accessoirement de trouver un bon shampooing pour cheveux secs. 

Paul LARDEUX

Paul a commencé sa formation de plâtrier plaquiste en 2008, il fait dans un premier temps un CAP plâtrier/plaquiste sur 2 ans, suivi d’une mention complémentaire plaquiste sur 1 an et d’un brevet professionnel plâtrier/plaquiste sur 2 ans. Le tout dans la voie de l’apprentissage. Passionné depuis le début, il se fait alors embaucher par son patron en 2013. Fils d’artisan, il décide de devenir à son tour artisan en juillet 2019. Sachant travailler le plâtre, Paul aime mettre en avant dans son métier l’aspect décoratif et conseille au mieux ses clients. 

Abdou Hamza MOHAMED

De parents commerçants, Abdou Hamza, né en 1983 à Mamoudzou (Mayotte), quitte son île natale en 2000, pour rejoindre l'Île de la Réunion. En 2002, il se dirige vers un BEP Comptabilité. N’y trouvant pas sa vocation dans ce domaine, et sur les conseils de son ami d’enfance, il se réoriente rapidement vers les métiers du bâtiment et obtient, par la suite, son CAP de plâtrier-plaquiste en 2005. Après plus de 11 ans d’expérience, il revient sur son île natale et crée en 2014, avec l’aide de son frère, leur première entreprise nommée HYPOPLACO STYLE. C’est en 2018 que la société devient S.A.R.L HYPOPLACO. Aujourd’hui, il compte un portefeuille clients varié composé de particuliers, professionnels et organismes publics.