Les Meilleurs Artisans de France RMC

Les finalistes 2022 : Maçonnerie

François DESDOUITS

François Desdouits, 25 ans, vit à Courtomer, un petit village de l’Orne en Normandie. François a commencé la maçonnerie à l’âge de 15 ans. Il a obtenu un CAP maçonnerie et un BP maçonnerie en apprentissage. Il s’est installé à son compte en septembre 2020 après avoir été 4 ans en apprentissage et 3 ans en salariat, où il a pu, durant ces 7 années, travailler pour différentes entreprises et aiguiser ses connaissances du métier. Les projets de rénovation personnelles que François a pu réaliser, ont confirmé son envie d’être son propre patron. Aujourd’hui François emploie un apprenti, un maçon et recherche un autre maçon, son entreprise est en pleine évolution. Pouvoir pratiquer ce métier est une victoire pour François, ses chances d’exercer un métier physique comme la maçonnerie étaient compromises, dû à une maladie infectieuse à l’âge de 10 ans, dont il est ressorti miraculeusement sans séquelle. Aujourd’hui c’est une revanche sur la vie qu’il prend grâce à sa passion pour le métier de maçon.  

Teddy FERRY

Teddy Ferry est un jeune entrepreneur de 29 ans. Lors de son parcours scolaire, il s’oriente vers le métier de maçon. Il obtient ainsi un CAP et un BP maçonnerie en ayant été apprenti dans la même entreprise. A la fin de ce cursus scolaire, M. FERRY souhaite découvrir le fonctionnement d'une nouvelle entreprise. A tout juste 21 ans, il décide de construire sa maison en auto-construction. Ce challenge sonnait comme un point de départ pour concrétiser son rêve : créer son entreprise de maçonnerie. C'est alors qu'en 2016 l'entreprise Aub'10maçonnerie voit le jour. Compétente dans le domaine de la maçonnerie en neuf et rénovation, celle-ci se développe assez rapidement. Elle comporte actuellement 6 salariés et 2 apprentis. A noter qu'après l'obtention de son CAP l'année dernière, un des apprentis à souhaité poursuivre en BP en restant au sein de l’équipe. A ce jour, l'entreprise continue d'évoluer avec l'achat d'une mini-pelle, d'un engin élévateur et récemment d'un entrepôt de 2500m².

Maxime JANSON

Sorti du collège en 2005, Maxime commence un apprentissage (CAP) dans l’entreprise familiale jusqu’en 2007. En 2007, il décide de partir sur le Tour de France chez les Compagnons du Devoir jusqu’en 2011. En 2010, il participe au concours des Olympiades des Métiers en sélection « Champagne Ardennes » d’où il décroche la médaille de bronze. En 2011, Maxime revient dans l’entreprise familiale après son Tour de France. Il obtient en 2012 son brevet professionnel en candidat libre. À ce jour, il est là 5ème génération à assurer la continuité.  

Benoît JOUAN

Voici donc l'histoire de Benoît JOUAN, 44 ans, habitant de la commune de LIEURON, en BRETAGNE. Né fils d'agriculteur, son enfance fut vécu sous l'influence de son hypersensibilité et de sa timidité à reconnaître quelle direction professionnelle emprunter. Suite à des études agricoles (BTS) sans conviction, il décide d'emprunter le chemin de l'ouverture d'esprit acceptant n'importe quel métier pouvant le sortir de sa zone de confort. Ainsi, il œuvre dans divers postes d'intérimaire en entreprise, de commercial en vente directe sans oublier la case chômage. A 26 ans, on lui suggère la maçonnerie comme "voie de garage". Depuis, c'est l'ascension. Son envie d'apprendre et sa passion pour le bâti-ancien l'emmènent sur la voie de l'indépendance professionnelle. 16 ans après son CAP, et après 3 entreprises locales en tant que chef d'équipe, l'aventure de l’entrepreneuriat commence... 

Aurélien KANEL

 Dès le collège, Aurélien sait très tôt qu'il souhaite exercer un métier manuel et se dirige directement chez les Compagnons du devoir pour leur savoir-faire et les valeurs qu'ils partagent. Le CAP de maçonnerie en poche il poursuit sur le tour de france quelques années dans le but de passer le Brevet Professionnel. Une fois obtenu, il décide de retourner dans une des villes qui l'avait accueilli pour une embauche dans une entreprise familiale spécialisée dans la restauration du bâti ancien. C'est justement ce qui lui plait le plus et son patron lui apprend beaucoup, ayant à coeur de transmettre avant son départ à la retraite. Ces sept années passées dans cette société lui donnent envie de se lancer à son tour. En 2019 il franchit le pas, les chantiers se succèdent et rapidement il se rend compte qu'il ne pourra pas rester tout seul face aux nombreuses demandes. A ce jour, après trois ans d'exercice, son entreprise compte un apprenti en BP et un salarié.  

Adrien SEITZ

Adrien Seitz à 40 ans et habite en Alsace. Il suit un cycle scolaire normal, mais échoue au brevet des collèges. Il choisit alors en 1997 pour son orientation, un apprentissage dans la maçonnerie en alternance chez les compagnons du devoir. Il s’avère que ce métier de maçon va aussi devenir sa passion. En 1999 à la suite de l’obtention avec succès de son CAP et BEP, il choisit de poursuivre sa formation en intégrant le tour de France toujours au sein de l’association ouvrière des compagnons du devoir. La même année, il devient, à la suite d’un concours organisé en interne pendant un congrès des compagnons maçons à Rouen, le meilleur apprenti maçon de France ou il y avait un candidat représentant chaque CFA. En 2003 il participe aux Olympiades des Métiers ou il termine 10ème aux sélections nationales. Sept années de voyage et de perfectionnement lui permettent de devenir Compagnon du devoir et d’acquérir les diplômes du BP et du BM. En 2008 il décide avec un associé de créer son entreprise qu’il dirige aujourd’hui tout seul, il a actuellement 5 salariés.